Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Nikon D3400, vers plus de partage

Le Nikon D3400 prend la relève du D3300. Si le nouveau Reflex numérique d’entrée de gamme du constructeur japonais n’apporte pas de grandes nouveautés techniques, il se place sous le signe du partage.

image face Nikon D3400

Le D3400 se présente comme un clone quasi parfait de son prédécesseur : le D3300. Quasi car à la première lecture des spécifications respectives des deux Reflex de Nikon, les deux appareils photo numériques du constructeur japonais se révèlent identiques en tout point. Le tout nouveau D3400 ne se distinguant que par la présence d’une connectivité Bluetooth.

Une toute petite différence à l’origine de la principale nouveauté du boîtier  : l’intégration de SnapBridge. Technologie de communication inaugurée par le D500, annoncé en début d’année lors du CES 2106 à Las Vegas, SnapBridge s’appuie sur une une liaison Bluetooth LE (Low Energy) associé à une application (iOS et Android) pour établir une connexion permanente entre le boîtier et un terminal mobile (smartphone ou tablette). Les images sont alors transférées au fil de l’eau au format JPEG.

Nikon explique le choix de cette technologie en lieu et place de l’habituel Wi-Fi par un souci d’autonomie et économie d’énergie. Le Bluetooth LE se veut beaucoup plus sobre.

image du reflex Nikon D3400

Là où le Nikon D500 permet un transfert des images en pleine définition ou en deux mégapixels, le D3400 doit se contenter de la seconde option.

Autre possibilité offerte par SnapBridge, le contrôle à distance. Fonctionnalité absente du D3400 car elle dépend de la présence du Wi-Fi. Ce qui est possible sur le D500, est impossible sur le D3400. Dommage de priver un boîtier Reflex grand public d’une fonction aussi ludique que pratique, alors qu’elle est présente sur l’ensemble des produits concurrents.

Avec son D3400, Nikon vise les photographes amateurs qui ne se contentent pas de la qualité offerte par les smartphones mais qui ne veulent pas pour autant faire une croix sur l’ergonomie et la connectivité qu’ils offrent avec les réseaux sociaux pour le partage et la diffusion des photos.

image dos Nikon D3400

Côté technique, le nouveau boîtier Reflex de Nikon reprend, comme nous l’avons déjà souligné, les caractéristiques du D3300. Capteur au format APS-C d’une définition de 24,2 millions de pixels (Nikon assure cependant qu’il s’agit là d’une nouvelle génération), processeur de traitement d’image Expeed 4, autofocus par détection de contraste exploitant 11 collimateurs, sensibilité qui s’étend de sur la plage 100-25600 ISO, viseur optique avec une couverture de 95% et un grossissement de 0,85x, écran LCD fixe non tactile d’une diagonale de 3 pouces (environ 7,5 cm) pour une définition de 921000 points, un mode rafale à 5 images par seconde sur des séquences de 100 clichés en JPEG et 16 en RAW, mode vidéo Full HD (1920×1080 pixels) à 60p.
(Les spécifications complètes du Nikon D3400)

Nikon annonce l’arrivée de son Reflex entrée de gamme pour le 15 septembre 2016 pour 499 euros. Le D3400 sera aussi proposé en kit avec le classique 18-55 mm stabilisé (VR) pour 599 euros.

Source : Nikon France

 

commentaires

Ajouter le vôtre
Il y a 7 ans et 9 mois

So, I need an update soon… thanks for the article!

Il y a 7 ans et 9 mois

Article bien intéressant

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser