Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Portrait de Lenser : Benoît Casagrande

Toutes les semaines Lense met en avant l’un de ses Lensers, les lecteurs passionnés de photographie qui ont partagé leurs images sur le site. Cette semaine, nous vous présentons Benoît Casagrande. Pour participer, c’est par ici. (Photo d’ouverture : © Benoît Casagrande)

Pour Benoît Casagrande, la photographie est une forme de méditation et de partage. Contemplatives, ses images sont une plongée dans des paysages époustouflants et une rencontre avec des portraits marquants. Pratiquant surtout avec de l’argentique, Casagrande est un passionné de la lenteur photographique et de l’image comme catalyseur de souvenirs.

© Benoît Casagrande
Quel est ton rapport à la photographie ?

La photo, c’est pour moi un moment entre parenthèses. Quand je fais des photos, ou quand je fais des tirages de mes photos, je suis un peu comme en méditation, je ne pense qu’à l’image. J’aime cet état particulier, fait de concentration, de détachement et parfois d’excitation. La photo c’est une transmission, parce que j’aime montrer mes photos, montrer ce que je vois, et regarder les photos des autres, sans autre attente que cet échange. Et puis les photos sont des souvenirs, pour moi et pour les autres.

Comment as-tu commencé à en faire ?

J’ai commencé assez jeune, avec un petit appareil Kodak compact 35 mm. Mais je suis réellement devenu accro quand mon père m’a appris à faire des tirages de mes photos N&B, dans un petit laboratoire au sous sol de la maison. Je devais avoir 16 ou 17 ans. Puis j’ai eu mon premier appareil Réflex pour mes 18 ans. Je faisais des photos des concerts de mes frères, des spectacles du cirque local, de la famille…et je passais des heures à la cave à faire des tirages, juste pour le plaisir de créer une image.

© Benoît Casagrande
Quels sont tes sujets de prédilection ?

Je fais surtout des photos de voyages. Des photos des gens et des photos des paysages, j’aime faire des photos des endroits que je découvre. J’aime aussi faire ressortir le beau ou le surprenant du quotidien.
Je fais des photos de ma famille. Le confinement est une période propice aux portraits ! J’ai des centaines de photos de mes enfants, ce sont des souvenirs précieux.
Et depuis 3 ans, j’essaie de marier deux passions : la plongée et la photo. Je plonge en Bretagne, dans des eaux sombres, il faut vraiment une bonne maîtrise technique de la plongée et de la photo pour ramener de jolies images, et les partager avec ceux qui ne plongent pas.

Quel matériel utilises-tu dans ta pratique ?

Cela fait 15 ans que je fais des photos avec un Leica M7, au 35 mm ou au 50 mm. J’ai aussi un Sony alpha 7, sur lequel je monte mes optiques Leica. Je n’ai que des focales fixes. Je fais de plus en plus de photos numériques, pour la simplicité du traitement, mais je prends plus de plaisir à faire des photos argentiques. C’est un peu le concept de « slow food » appliqué à la photo, ça fait du bien de ralentir.

Auto-portrait – © Benoît Casagrande
Qui sont tes photographes de référence ?

Il y a beaucoup de photographes dont j’admire le travail, dont certains Lensers !
Mais si je devais en retenir 3, je parlerais de Julien Coquentin, et en particulier de son livre « Saisons Noires », pour ses lumières, pour la poésie des images. Un livre photo que j’ouvre très souvent.
Je pense également à Rebecca Norris Webb, parce qu’elle montre, avec ses photos, que chaque photographe a un oeil unique. En tous cas, le sien est unique !
Enfin, j’adore les lumières et les couleurs des photos d’Harry Gruyaert. J’ai découvert son travail par le livre Rivages, vraiment très beau, tout simplement.

Comment as-tu découvert, connu Lense ?

Je ne me souviens plus ! je crois que j’ai découvert Lense en lisant un magazine Fisheye.

En savoir plus sur ce lenser :
Instagram
Site


Chaque semaine découvrez un nouveau Lenser !

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 3 ans et 7 mois

Un plaisir de découvrir ton aventure photographique, et certaines photos pas encore partagées sur Lens.fr !!! Je pense aussi à Stéphane Lavoué en regardant ton travail sur certaines compositions, avec un beau travail sur le contraste !!! Et comment ne pas être admiratif du travail de Gryuaert !!!

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser