Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Sony RX100 MIII : Mais que reste-t-il aux grands ?

Peut-on améliorer le meilleur ? C’est la question à laquelle Sony a répondu avec son 3e RX100, qui oui, arrive encore à nous impressionner…

 

…………………………

– Le Pitch :

Sony continue « d’enrichir » sa gamme de compacts experts, avec ce RX100, 3e du nom. Pour rappel, les RX100 et RX100 II se sont taillé un grand succès critique et commercial, en intégrant dans un appareil de type compact un capteur 1 pouce et des performances optiques de grande qualité.

Le RX100 MIII apporte lui deux différences majeures : son optique passe ainsi d’un 28-100mm f/1.8-4.9 à un 24-70mm f/1.8-2.8, sacrifiant donc en côté téléobjectif, pour gagner en grand angle et en luminosité. A noter également, le traitement asphérique des 9 lentilles, la présence d’un filtre neutre pouvant faire « perdre » à valeurs de lumière et des capacités macro améliorées.

Autre différence, sous forme d’ajout : malgré son encombrement réduit, le RX100 III intègre un viseur électronique 1,44MP. Ce dernier, escamotable, s’intègre totalement au boitier, à côté du flash intégré.

On le sort en actionnant la commande sur le côté, avant de le déployer vers l’arrière. Un réglage dioptrique apparaît au passage.

Tout ceci entraîne au passage la disparition de la griffe porte accessoires. A l’arrière, l’écran 1229000 points de 3 pouce reste articulé et peut remonter à 180°, pour les autoportraits.

A l’intérieur, on retrouve le même couple capteur 20MP CMOS 1 Pouce et processeur Bionz X, apparu avec le RX10. On retrouve cependant une nouveauté : la stabilisation passe à 5 axes, comme sur les derniers hybrides et compacts Olympus.

Côté logiciel enfin, on trouve des fonctions de lock AF sur le sujet, la mise au point sur l’oeil, des assistances de mise au point manuel (zoom et peaking).

En vidéo, le RX100 MIII adopte le nouveau codec XAVC S, offrant un débit jusque 50 mbit/s en 50 images par secondes, un ralenti à 120 images par seconde en 720p, la fonction Zebra pour contrôler l’exposition, les réglages manuels, une prise micro et une sortie HDMI non compressée, avec son PCM.

…………………………

– A retenir :

  • Nouvelle optique 24-70mm f/1.8-2.8
  • Viseur électronique escamotable
  • Vidéo ralenti 120 im/s
  • Capteur 20MP 1 pouce  / Processeur Bionz X

…………………………

– Nos premiers avis :

Il va falloir que Sony s’arrête à un moment ! Malgré son règne sans partage sur le segment très prisé des compacts experts, le RX100 suit un rythme de mise à jour effréné, comme si c’était lui le challenger du marché !

Voici donc la 3e version en 2 ans, mais pas la moindre. Le constructeur a en effet entrepris de corriger son principal défaut, à savoir une optique peu homogène : exit le 28-100mm f/1.8-2.8, bonjour le 24-70mm f/1.8-2.8 ! Des chiffres qui mettent en joie tous les photographes experts, le 24-70mm f/2.8 étant LE grand classique des optiques pro.

Avec le rapport x2,7 entre un capteur 1 Pouce et un capteur plein format, on retombe bien sur 24-70mm…

C’est à notre sens une excellente nouvelle, cette optique étant bien plus adaptée aux besoins modernes d’un photographe. Un bonheur n’arrivant jamais seul, nous avons découvert ce fameux viseur, déjà entraperçu l’année, lors des rumeurs autour du RX100 MII.

Ce dernier, totalement intégré au boitier, sort d’un glissement de commande. Petit bémol, il faut ensuite déployer l’œilleton manuellement vers l’arrière pour viser. Nécessaire, mais un poil contraignant. On pourra se consoler en se disant que sortir le viseur allume également l’appareil, malin.

Derrière ces deux grosses nouveautés, le Mark III embarque plein d’autres attentions qui font plaisir : la stabilisation 5 axes, certainement empruntée à Olympus, arrive. Le mode Macro est amélioré. Les touches de raccourci sont multipliées. La rafale 10 images par seconde reste fidèle au poste. Les options de mise au point sont importées des « grands frères » reflex et hybride. Les options vidéos (réglages manuels, connectique, ralenti) pourront même intéresser quelques vidéastes ultra nomades. Les Wifi/NFC/App répondent présent… Vraiment, le RX100 III est une démonstration de savoir faire !

A noter cependant que tous ces ajouts font grossir le RX100 III de 2,7mm en épaisseur par rapport au RX100 II, qui avait lui même pris 2mm depuis le RX100. Au final, ce sont presque 5mm qui se sont ajoutés en deux mises à jour. C’est peut-être un détail pour certains, mais pour nous ça veut dire beaucoup : pour un compact, tenir sans forcer dans une poche se joue justement à quelques millimètres.

De gauche à droite : Mark I, Mark III et Mark II. De face, les dimensions ne changent presque pas…

Ayant pu manipuler un prototype hier, nous pouvons certifier que les RX100 MIII rentre toujours bien dans une poche de jean… Mais ne s’y glisse plus aussi aisément que le premier modèle, d’autant qu’il prend également 50 grammes, côté poids ! On touche ici la limite du concept RX : le boitier n’a jamais été aussi complet et performant, mais il ne doit plus grossir pour garder son avantage par rapport à des mini hybrides, comme le Panasonic GM1

… De Profil, on remarque que l’écran orientable et l’optique ressortent forcément plus qu’auparavant. Cela reste acceptable, pour une poche de jean (non slim)

On terminera enfin sur deux manque (oui, il y en a) : la griffe porte-flash du Mark II disparaît, viseur oblige. Honnêtement, très peu de gens achetaient un appareil ultra compact pour y ajouter un accessoire externe, notamment un viseur optionnel.

Plus ennuyant, l’écran n’est toujours pas tactile, un choix techniquement assez incompréhensible vu qu’on trouve ces écrans tactiles orientables sur moult modèles Sony. Commercialement, le choix se « justifie » par la segmentation des nouveautés, comprendre qu’il faut laisser des arguments au RX100 IV de 2015…

On envie de pouvoir faire la mise au point et le déclenchement directement sur cet écran, grr…

Reste enfin deux dernières inconnues : la date de sortie et le tarif. Si la date de sortie devrait raisonnablement intervenir avant la fin Juin, le tarif est plus sujet à discussion. On parle actuellement d’une fourchette entre 800 et 850$, sûrement autant en Euros. Après un RX100 à 650€ et un RX100 MII à 750€, cela commence à devenir vraiment élevé, aussi bon soit le compact. La faute à Sony, gourmand ? Bien sûr, mais à moitié.

Il est clair que le constructeur, qui s’est toujours plaint d’un marché hi-tech toujours plus concurrentiel (cf. les télés), marge grassement sur sa gamme RX. Mais sans réelle concurrence, pourquoi se priver ? Malgré le succès incontestable du RX100 depuis 2 ans, aucun autre constructeur n’a eu l’idée d’opposer une concurrence frontale : boîtier plus gros (Fujifilm X20), capteur plus petit (Canon S120), optiques fixes (Ricoh GR), gamme à l’abandon (Pansonic LX)… Non vraiment, rien de vient faire de l’ombre à la formule magique taille/performances trouvée par Sony sur son petit prodige.

Espérons juste que le Mark IV, certainement annoncé dans un an, ne prendra plus d’embonpoint, qu’il soit physique ou tarifaire. En attendant, nous en payons le prix fort – ce qui est bien là le seul point noir à un tableau sinon magistral.

…………………………

– Tarif et disponibilité du Sony RX100 MIII :

Sony France n’a pas encore annoncé de date de disponibilité, ni de tarif. Nous vous tiendrons au courant lors de l’annonce.

…………………………

– Images haute résolution du Sony RX100 MIII :

…………………………

+ Retrouvez toutes les spécifications les avis du Sony RX100 MIII dans le Wiki Lense

commentaires

Ajouter le vôtre
Avatar par défaut
Benjamin
Il y a 9 ans et 11 mois

Bonjour Lâm !

Je crois que tu as eu un RX100 (III ?) comme appareil de compagnie pendant quelque temps, aurais-tu un endroit où tu as rassemblé les photos prises avec s’il te plaît ? Merci !

Il y a 10 ans et 2 mois

L’appareil en lui même est très sympa et très « design ». On ne peut s’empêche de constater que Sony innove beaucoup dans le domaine actuellement.

Niz
Il y a 10 ans et 2 mois

Au regard de cette vidéo explicative : http://petapixel.com/2014/05/18/are-camera-manufacturers-misleading-us-by-not-calculating-the-sensor-size-into-specs/
L’objectif n’est pas un 24-70mm f/1.8-2.8, mais un 24-70mm f/4.9-7.5.

LES MARKETEUX VOUS MENTENT !

Avatar par défaut
FRANCOIS
Il y a 10 ans et 2 mois

http://www.sony.fr/electronics/appareils-photo-cyber-shot-compacts/dsc-rx100m3

Type de capteur
Capteur CMOS Exmor R® plein format (13,2 mm x 8,8 mm) de type 1.0, format d’image 3/2

Le carré de l’hypoténuse est égale à la somme des carrés des deux autres cotés.

Carré de 13.2 = 174,24
Carré de 8.8 = 77,44
Somme des deux carrés = 251.68
Racine carrée = 15.864425612 mm
Un Pouce = 25,4 millimètres
Rapport = 0.59
Pas tout a fait deux tiers de pouce.

!?

Avatar par défaut
FRANCOIS
Il y a 10 ans et 2 mois

Je suis curieux de savoir où vous avez vu ou lu que SONY indique que son capteur fait 1 pouce ?

Avatar par défaut
Jérôme
Il y a 10 ans et 2 mois

Absolument partout, c’est ce qui le différencie des autres depuis la sortie du RX100, c’est ce qui le met au même niveau que les Nikon 1 (pour les capteurs)
La seule concurrence niveau taille de Capteur est le GX1

Il y a 10 ans et 2 mois
Il y a 10 ans et 2 mois

Commes tous les capteurs « dit » 1 pouce du marché, pas seulement ceux de Sony.

Avatar par défaut
Alexandre
Il y a 10 ans et 1 mois

Je n’ai pas (encore) pris le temps de lire l’article en lien en entier. (shame on me). Mais je suppose qu’il s’agit de l’effet sur la profondeur de champ (PDC)

Effectivement, à 2,8 avec un capteur moyen format on aura une plus courte PDC qu’à 2,8 avec un capteur plein format et ainsi de suite… (à ouverture identique, plus le capteur est grand plus la PDC est courte).

Mais l’ouverture est l’expression d’un paramètre physique (#Ouverture_relative_et_indice_d.27ouverture_N" rel="nofollow ugc">http://fr.wikipedia.org/wiki/Diaphragme_(photographie#Ouverture_relative_et_indice_d.27ouverture_N)
qui n’a pas grand chose à voir avec le marketing.

Le seul « biais » du marketing est de ne pas dire que 2,8 ne donne pas la même PDC en fonction de la taille du capteur.

Il y a 10 ans et 1 mois

D’accord avec Alexandre : il ne faut pas confondre ouverture et profondeur de champ. Le discours marketing n’est donc pas vraiment, sauf s’il promet une profondeur de champ équivalent à un capteur plein format.

L’ouverture correspond à taille de la surface qui va laisser passer la lumière à travers l’objectif pendant l’exposition …et si cela influe sur la profondeur de champ c’est surtout à cause de la taille du capteur …de plus la profondeur de champ est variable également selon la distance de mise au point.

Donc oui il ouvre à f1.8 au 24mm et techniquement il ne s’agit pas d’une réponse marketing, maintenant si tu veux une PDC plus importante ben il te faut un capteur plein format.

Ce « problème » de profondeur de champ a commencé également en argentique avec le format APS qui fut décrié en son temps, ce n’est donc pas un problème nouveau.

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser