Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Basics : Camoufler son matériel

Ce matin, parlons d’un point basique mais primordial de la photographie : la discrétion.

Voici donc quelques conseils de base, pour éviter que les regards ne s’attardent trop sur vos appareils photo !

Car que ce soit en street photography ou dans les endroits sensibles, on a souvent envie que son matériel ne se la joue pas trop flashy.

Niveau : débutant (mode parano attention derrière toi c’est affreux)

…………………………

1. Le gaffer

Le gaffer est un scotch utilisé notamment dans le monde du spectacle, comme pour fixer des câbles sur une scène de concert ou cacher les marques des vêtements de personnes qui doivent passer devant la caméra. Il permet donc d’être collé un peu partout, mais surtout être décollé sans traces.

L’intérêt pour nous sera de cacher les inscriptions et autres marques, rendant ainsi votre appareil plus … sobre.

Double utilité : le gaffer permettra d’augmenter l’étanchéité de votre appareil de façon provisoire. Il n’est pas rare de voir des photographes en reportage sur une frégate ou en plein désert « gaffer » leur appareil pour empêcher l’eau de mer ou des grains de sable d’entrer dans l’appareil, qu’il soit ou non protégé par des joints d’étanchéité. Un petit bout de gaffer sur les boutons et le déclencheur et hop, DIY Tropicalisation !

Penser y donc si vous devez vous rendre dans des endroits un peu extrêmes.

Le gaffer est aussi utilisé dans la photo animalière (animaux ou people/vip): le gaffer n’est plus noir mais de motif camouflage, permettant aux photographes de rendre invisible leurs gros téléobjectifs bien blancs et donc un peu trop voyants.

Cet aspect tout noir pourra enfin détourner les regards « louches » de votre matériel, qui semblera du coup moins attrayant et flambant neuf, caché sous ses couches de scotch noir… Regardez, c’est ce que font les constructeurs auto pour camoufler leur protos !

…………………………

2. La courroie

La courroie est devenue une vraie pancarte publicitaire ! Chez Canon et Nikon, il est maintenant possible de reconnaitre le modèle de l’appareil d’un simple coup d’œil.

Technique number 1 : retourner la courroie. En effet, le verso de la courroie est généralement noir, ce qui vous permettra de cacher à la vue de tout le monde que vous arborez fièrement un Canon 5D mark II à plus de 2000€ … (même si je l’avoue avec le grip de toute façon mon appareil fait massif).

Technique number 2 : enrouler la courroie autour du poignet plusieurs fois, sécurisant votre appareil en cas de vol à l’arraché.

Technique number 3 : changer la courroie.

D’ailleurs, vous pouvez fabriquez votre propre courroie avec une vieille ceinture.

Ou tout simplement en acheter une pour une plus confortable par exemple.

…………………………

3. Le sac à dos

Les fabricants de sac à dos et à épaule pour photographes ne sont pas nombreux. Lowepro, Crumpler, Vanguard, Kata … De ce fait, un sac à dos de photographes est aisément reconnaissable dans la rue, dans le métro et est donc très visible à la vue d’éventuels vols.

Pour ma part, j’ai deux sacs qui font jouent bien le rôle de camouflage urbain : un sac à dos Dakine Mission Photo et un sac de reportage Lowepro Classified 200.

Le sac à dos Dakine ne se trouvent pas dans les boutiques de photo habituelles mais dans des boutiques de skate/snow. A Paris, vous pourrez le voir chez Hawaii Surf à Ivry sur Seine et sur Lyon dans la boutique Addicted par exemple.

En effet, Dakine est une marque bien connue dans le monde du sport extrême. Son design ne ressemble pas à un sac photo mais pourtant il est utilisé par de nombreux photographes de si et snowboard. Il existe également un modèle de sac pour photographe chez Burton.

Autre avantage de ce sac : le caisson amovible. En effet vous pourrez « désolidariser » votre caisson du sac, ce qui est permet par exemple de mettre le caisson dans n’importe quel autre type de sac encore moins voyant. Ou encore d’avoir un sac à dos pour vos affaires personnels et le caisson à bout de bras : en tout cas à l’aéroport les deux passent en cabine sans problème.

Pour le sac à épaule Lowepro Classified 200 AW, il est reconnu pour être très sobre, contrairement à un Crumpler par exemple, pour ne pas attirer le regard.

Bon je ne dis pas qu’il faut que vous changiez vos sacs mais si vous en cherchez un, n’hésitez pas à jeter un oeil sur ces modèles (et non les Lensers n’ont pas d’actions chez Dakine …).

Et autre point non négligeable : faites attention à vos sacs, à l’endroit où vous les posez, etc. Quelques secondes d’inattention, pour acheter une bière dans un concert par exemple, et votre sac peut disparaitre dans la foule … ainsi que vos milliers d’euros d’investissement.

…………………………

Vous l’aurez compris, nous avons beau tous aimer le beau matos, cela peut parfois créer des contraintes : attirer l’attention de votre environnement, vous faire repérer dans la nature, allécher les éventuels voleurs…

La discrétion est donc la meilleure alliée des photographes et de base, les constructeurs ne jouent pas vraiment dans cette optique (NDLR : ah ah jeu de mot by Lâm inside) ! Alors n’hésitez pas à « maquiller » un peu votre matériel vous n’en tirerez que des avantages…

Si vous avez d’autres astuces pour camoufler vos appareils, n’hésitez pas à les rajouter dans les commentaires !

commentaires

Ajouter le vôtre
Il y a 10 ans et 5 mois

En tant que photographe de skate, snow et ski, j’ai aussi opté pour le Dakine. En revanhce, le mission est bien pour du skate…
Mais lorsque l’on fait de la montagne, il vaut mieux passer au modèle du dessus, à savoir le séquence. (celui que j’ai).
Il permet d’y mettre en plus du matos photos, une sonde, une pelle, des gants, toute sorte de choses… (En montagne, c’est indispensable de prendre pelle/sonde/ARVA)
Et hors de la montagne, il accepte très bien mon MacBook Pro + disque dur + chargeur+etc… Histoire d’etre parfaitement nomade 😉

Il y a 11 ans et 1 mois

Où peut-ton trouver du gaffer pour photographes ?

Il y a 11 ans et 1 mois

En bonne parano, je vous remercie pour cet article qui va me permettre de sortir un peu plus souvent mon modeste petit EOS 450D dans les endroits publics…

Par contre, je suppose que le gaffer ce trouve chez toute bonne boutique photograhique qui se respecte ou puis-je en trouver dans un rayon bricolage ?

Il y a 11 ans et 2 mois

Skieur dans l’âme et grand habitué des sac Dakine, le mission est un excellent sac. C’est un sac de ride, il est donc conçu pour coller parfaitement au dos, il a une super tenue, je peux marcher pendant des heures avec sans avoir un mal de dos qui tue après. Le rangement est plutôt spacieux, même si a mon avis il manque quelques petits « bords » de rangement à l’intérieur, difficile de vraiment customisé l’espace. Ensuite il a une grande poche sur le devant, qui est bien pratique. Par contre contrairement à tous les lowepro, aucun rangement d’accessoire disponible, un vrai manque. Chez Dakine, le Reload est mieux fourni dans ce côté là, mais le sac est plus austère. On peut rajouter une super sangle d’attache pour un pied. Et bien sûr, il existe d’autres couleurs, moi je l’ai en noir uni, passe partout.

Les sac Burton sont bien aussi, mais possède en général un peu moins de place pour le matériel photo.

Sinon niveau sac en bandoulières, pour rester bien caché, j’utilise deux sac National Geographic, qui ont des design tissus super camouflé, et qui sont vraiment de bonnes factures. Malheureusement la dernière gamme, « Africa » a vraiment grimpé niveau prix, sans raison particulière.

Il y a 11 ans et 6 mois

…Ou quand un article de Lense.fr s’aventure sur le territoire de ❝Barbouillages.net❞
« Comment maquiller votre matériel… » 😉 Mister Dadou!, on veut un tuto make-up sur youtube now (:Þ)
Passer de « Still Photographer » à « Stealth Photographer » est tout un art… du camouflage. Here’s my 2cts contribution

▶ Courroie
Pour en avoir discuté brièvement lors de la Etsy Lense Party avec Mr L.o.u.t.r.o.n. (à savoir l’intérêt des « Do It Yourself » Necktrap) cet article est vraiment dans l’air du temps.
Remplacer sa courroie de cou, est le 2nd réflexe que vous devez adopter (le 1er… étant votre propre « reflex » huhu) On m’a souvent demandé quel était mon matériel et cela sans avoir vu au préalable mes photos… (mais quel est le fuck?) Motivé par l’envie de ne plus être jauger au premier regard par « les guerriers de l’espace »; Avec une sangle neutre: my level is over 9000.
Je n’ai jamais eu confiance, en celles qui présentaient des attaches-rapides (souvenir douloureux, quand étant enfant, on vous ouvrait votre cartable dans les escaliers)
Je vous conseille la : Kata reflex-C, le nylon est beaucoup plus+ résistant qu’une sangle Canon/Nikon d’usine, de plus+ elle possède 2 petites poches pour y ranger chiffon, piles alcalines.

▶ Sac de transport.
Lowepro Flipside 200 (300,400) le seul sac à dos qui présente la particularité de ne s’ouvrir que de l’arrière… J’ai déjà « perdu » des cartes mémoires en concert, à votre place je serais vigilant, toujours en alerte sur les personnes qui vous entourent dans ce genre de manifestation.
Si vous êtes une fille, il existe un sac que même ❝Solid Snake❞ vous envierait pour sa capacité à se fondre dans la masse (dédicace au blogueuses mode 😉
http://stephiejoy.com/blog/2010/12/my-epiphanie-stephie-joy-photography-photo-fun/
Sinon, comme précédemment cité par les Lensers, Domke™ fait de bon « Insert » qu’il suffira de placer dans un sac banalisé

▶ Alternative au Gaffer-tape ou Duct-tape (comme le dit si bien « Miles » dans le dernier épisode de LOST) Comment camoufler au MAX son boitier ? → Poser une armure en silicone élastomère. Vous voyez les skins pour les smartphones? Même concept, ça sert à protéger le boitier en optimisant le grip car c’est du caoutchouc, mention spéciale pour celui du Canon 5DMK² qui propose un protége « griffe de flash », permet l’usage d’un grip-batterie, un protége-écran LCD qui s’emboite sur le viseur. Découvert dans le making-off de Rêverie par Vincent Laforet ( http://www.youtube.com/watch?v=WixL4zuNceI ) de son propre aveux, cette coque lui permis de filmer en toute confidentialité car le 5DMK² n’était pas encore commercialisé. Cette armure se fait chez Cameraarmor(dot)com, je déconseille son équivalent chez Delkin™, le Snug-it Pro car 1) l’emploie d’un flash cobra déforme l’ensemble, 2) le protége écran se fait la malle (car sans fixation).

Last but not least, ma configuration.
J’ai pas de gazeuse comme Hervé, mais une ❝Rocket❞ poire soufflante de Giotto’s 😉
Pix or it didn’t happen
http://twitpic.com/3vu8dn

Finalement prendre des photos, c’est comme bluffer ses partenaires au poker… Mindfuck (:Þ)

Il y a 11 ans et 6 mois

Concerts, manifestations, émeutes & affrontements. Dans tous les cas que cela soit de jour comme de nuit, plus que la sécurité du boitier ne pas oublier d’assurer sa sécurité. Pour ma part, toujours une gazeuze sur moi et en général sur les reportages on est relié entre nous par talkie walkie. Lorsque je travaille en solitaire dans des milieux exposé, je fait attention. J’alterne selon les conditions courroie de cou ou courroie à main.

Avatar par défaut
dk58
Il y a 11 ans et 6 mois

Pour le sac, je glisse la protection intérieur de mon sac Crumpler (master delhi 510) dans un sac à dos eastpack, le sac le plus banal et courant de tout étudiant sans le sous o/

Il y a 11 ans et 6 mois

Bonne idée le gaffer !!
Merci 🙂

Fanny

Avatar par défaut
Marc
Il y a 11 ans et 6 mois

Les animaux ne sont pas du tout aussi sensibles à la couleur que nous, leur cerveaux réagit en revanche beaucoup plus aux mouvements. Inutile de se pointer en tenu commando-camouflage en forêt, du orange fluo ira très bien du moment que vous restez immobile et silencieux.

Sacs : merci pour les modèles dakine et burton, ils ont l’air bien.
Perso j’ai un Lowepro Slingshot 300, et pour les balades légères, les Crumpler Jimmy Bo sont super! Mon 400 contient 5D² + 24-105 sans souci.

Sangles : c’est très vrai, c’est le premier truc à changer : discrétion + confort (les OP/TECH USA sont bien).

Il y a 11 ans et 6 mois

Gaffer un 80-200 n’a pas trop d’utilité 😉

+1 pour les sacs Domke (ou pour les riches Billingham)

Avatar par défaut
Hum
Il y a 11 ans et 6 mois

« malgré qui soit »…

Il y a 11 ans et 6 mois

Après plusieur années à utiliser des sac à dos, j’suis passé au sac fourre tout en bandoulière (un Domke relativement discret et inconnu sinon des photographes).
Mais je crois que ça dépends comme l’objectif de l’utilisation, je suis aujourd’hui plus en ville même si j’baroude encore un peu c’est plus rare, je trouve donc la praticité et la discrétion de l’appareil à porter de main parfaite au contraire du sac à dos.
Mais dans tout les cas un 24/70 ou plus gros sur un boitier grippé n’est jamais discret…

Il y a 11 ans et 6 mois

Cet article tombe à pic en ce qui concerne les sacs, je cherche justement un sac discret pour mon prochain voyage, j’avais vu le Lowepro fastpack 200, assez sobre en version noir et pas trop gros.

Le Dakine Mission Photo à l’air super, bien que les motifs de la toile ne font pas dans ce qu’il y a de plus discret !
J’aime bien l’idée du compartiment amovible, y a t’il un emplacement pour un portable (style macbook) sur ce Dakine ?

Avatar par défaut
Paul
Il y a 11 ans et 6 mois

Marrant comme le probleme du vol est omnipresent. Mais ne pas oublier que dans bien des pays, comme Japon ou Chine en particulier, on est au contraire plutot fier d’arborer son 5d

Il y a 11 ans et 6 mois

J’utilise pour ma part 2 sacs.
Pour les petits shoots un lowepro slingshot 200 AW. Il est vraiment très petit et je compact mon matos à l’intérieur le plus possible. On imagine un simple reflex avec 2 objo dedans, pourtant j’y case mon moyen format avec 4 grosses optiques + des peloches + mesure lumière + un reflex avec objectif d’appoint voir même un petit compact. L’avantage du Slingshot c’est qu’il ne quitte jamais l’épaule, pas de risque de le poser dans un coin loin du regards, on le glisse sur le devant lorsque l’on est en transports ou dans une foule pour ne pas se faire ouvrir les poches dans son dos. Il a un look tout de même très discret.

En voyage, un Lowepro Rover AW qui commence à dater. Il ressemble à un sac à dos de voyage avec ses couleurs un peu kaki et plus il vieillit, plus il se salit, plus je met de poussières dessus, plus il est discret. Je le garde sale exprès, du coup l’on ne se doute pas vraiment de la valeur de son contenant au premier regards. L’aspect négligé fera même fuir le voleur qui ne voudra pas voler du matos crade (même si l’intérieur est tout propre)

2 amis utilisent carrément des vieux sacs à dos Lafuma des années 70… la toile étanchéifiée bleu ou verte bien rétro ne laisse pas de toute quand à la valeur du contenant, et pourtant ils y casent leur matos photo. bon c’est à réserver à un matos léger parce qui niveau pratique et confort c’est vraiment rudimentaires. Mais ils sont tranquille personne n’imagine du matos photo dans leurs vieux sacs à dos de camping de 30 ans.

Il y a 11 ans et 6 mois

Poser du gaffer/scotch noir: le premier truc que je fais sur tout nouveau boîtier, objectif, pare-soleil, flash et autres accessoires. Matos Full Black FTW. Pas de courroie, je déteste ça. Une sangle de Wiimote, « au cas où » xD. Le sac à dos, ça dépend des situations: classique la plupart du temps, spécialisé photo dans les lieux « safe ».

Reminder: le scotch électricien est plus mat, imite mieux les matériaux des boîtiers, mais peut laisser des traces, à prendre en compte pour le matos temporaire qu’on souhaite revendre.

Il y a 11 ans et 6 mois

C’est vrai que les sac photos sont un peu trop visible en général. Les fabricants devraient carrément ajouter le prix du matériel dessus pour être sur que les voleurs puissent plus facilement les repérer!

Il y a 11 ans et 6 mois

Je rejoins James pour le Scotch d’électricien, il est plus fin et se fond mieux avec le boiter.

Avatar par défaut
fredm
Il y a 10 ans et 10 mois

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser