Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Huawei P30 : des photos promotionnelles prises au reflex

Huawei est de nouveau dans la tourmente concernant ses visuels vantant les capacités photos de ses smartphones. Pour la troisième fois, des publicités concernant cette fois-ci la série P30 ont utilisé des photos qui n’ont pas été réalisées par leur smartphone.

Huaweï est de nouveau au cœur d’une controverse concernant des photos vantant les capacités de leur smartphone. Ainsi, pour la troisième fois en quelques années, Huawei a utilisé des photos qui n’ont pas été prises par leur produit pour illustrer les capacités de son smartphone.

En 2016, c’était la publicité du Huawei P9 qui avait été épinglée. Et pour cause, la photo annoncée comme prise par le P9 avait en réalité été réalisée avec un 5D Mark III. L’information avait été révélée par les données Exif de la photo. Si à aucun moment, il n’était précisé que l’image avait été réalisée avec le P9, cela n’a pas suffi à justifier ce type de pratique.

Plus récemment, en août 2018, c’est le smartphone Nova 3 qui a de nouveau suscité la controverse. L’actrice qui participait à la publicité, Sarah Elshamy, avait lors d’un post sur Instagram montré la prise de vue, réalisée par un professionnel, là encore équipé d’un reflex. Il n’était pas dit que le Nova 3 avait été utilisé pour la photo. Mais la photographie du tournage montre clairement l’acteur faisant semblant de tenir un smartphone, en tenant sa main près du reflex.

Maintenant, c’est au tour de la série P30. C’est le site GSM Arena qui a le premier démontré que les photos utilisées sur certains visuels concernant le P30 Pro n’étaient pas issues de leur smartphone, mais de créations de photographes bien connus. Ces visuels sont publiés sur le compte Weibo de la marque.

Les images concernées

La première image représente un volcan en éruption. Cette magnifique photo a en réalité été réalisée par Tom Pfeiffer, et est disponible sur Getty Images. On peut voir qu’il n’y a aucun doute sur le fait que c’est bien de cette image qu’il s’agit.

@ Tom Pfeiffer / VolcanoDiscovery

La seconde image représente un enfant jouant avec des canetons. Non seulement, il est facile de trouver l’original, mais cette série de photos est très connue. Il était donc impossible que cela n’éveille pas les soupçons.

@ Jake Olson

L’explication de Huaweï

Huawei a reconnu une erreur de communication, et a rapidement mis à jour ses visuels. Une mention en bas à gauche des images précise désormais qu’il s’agit « d’annonces créatives uniquement destinées à servir de référence. »

Huawei s’est aussi directement adressé aux médias après l’apparition de cette « affaire ». Ceci est une traduction du message envoyé par Huawei aux médias :

Nous avons été informés qu’il y avait peut-être eu un malentendu au sujet de nos affiches récentes de la série HUAWEI P30. Nous voudrions réitérer que ce ne sont en fait que des teasers, qui ne sont destinés qu’à faire allusion aux nouvelles fonctionnalités uniques qui accompagneront la série HUAWEI P30. Huawei a acquis les licences des images originales et les affiches sont des interprétations artistiques des dites caractéristiques uniquement. Nous voudrions saisir cette occasion pour remercier les médias de leur intérêt pour nos affiches. Nous avons beaucoup à annoncer dans les prochaines semaines. S’il vous plaît restez à l’écoute !”

L’explication est bien sûr loin de suffire, sachant que le visuel, avec un zoom effectué sur une partie de l’image a de quoi semer le doute. Le P30 Pro embarque en effet un puissant zoom optique.

Le « flou artistique » dans la communication de Huaweï a beau être légal, il pose un vrai problème éthique. C’est un problème que l’on retrouve aussi chez d’autres acteurs lorsqu’il s’agit de valoriser les photographies réalisées avec un smartphone.

Un choix inexplicable autant qu’inutile

Pourquoi une entreprise comme Huawei avec des smartphones considérés comme les meilleurs photophones du marché a-t-elle fait ce genre de choix ? C’est d’autant plus inexplicable qu’après les deux premiers cas, il était évident que ce genre de pratique serait surveillé par la communauté.

On imagine que l’équipe marketing qui a fait ces choix doit être dans la tourmente. On imagine assez mal les responsables du développement du P30 cautionner ce genre de pratique, sans parler du partenaire Leica.

Il est de plus très facile de créer des résultats professionnels avec des smartphones haut de gamme mis entre les mains de professionnels. C’est par exemple ce qu’à fait Google, qui lors de la présentation de son Pixel 3. Google avait montré une série de superbes couvertures réalisés par les photographes de Conde Nast.

Espérons que Huawei va enfin prendre la mesure du problème. Il faut laisser le bénéfice du doute à l’entreprise qui n’a rien à gagner à une telle publicité. Mais il est temps que la société recadre ses communicants, et leur impose plus de transparence. Surtout que la marque sera désormais très surveillée.

Source : GSM Arena

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur