Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Hunter Barnes raconte l’âge d’or de Las Vegas

Reel Art Press présente le livre de Hunter Barnes Off the Strip, retour sur l’âge d’or de Las Vegas. (Photo d’ouverture : © Hunter BarnesCourtesy of Reel Art Press)

« Las Vegas est une ville construite par les hommes où les femmes ont brillé comme des étoiles. De cette époque, il reste encore une petite lumière » ainsi Hunter Barnes introduit Off the Strip, son nouveau livre édité par Reel Art Press, racontant les années d’or de Las Vegas. Une exposition accompagne cette sortie du 13 septembre au 26 octobre à Londres, à la galerie David Hill.

© Hunter BarnesCourtesy of Reel Art Press

Fasciné par des sous-cultures oubliées, des histoires insolites au cœur d’une Amérique glorifiant la culturel mainstream qui a bâtit son récit moderne sur des mythes parfois très éloignés de la réalité. Dans ce travail donc, le photographe explore le Las Vegas qui était, qui brillait et qui probablement n’est plus.

Dans son livre et l’exposition qui l’accompagne, Barnes dresse le portrait de ceux qui ont fait Las Vegas dans les jours qui furent. Des personnes et des lieux inoubliables que le cinéma a ensuite rendu célèbres. Connu pour son approche de terrain, Barnes s’est rendu sur place en 2017 pour aller chercher les acteurs du vieux Las Vegas. Il a ainsi retranscrit leurs mémoires et leur nostalgie. A travers ces portraits, il les présente comme les vestiges d’un monde qu’ils ont pourtant imaginé et construit.

© Hunter BarnesCourtesy of Reel Art Press

Le photographe visite alors le club Cigar Lounge, où avaient lieu certains des événements les plus marquants de la ville et qui est aujourd’hui le repère de ceux qui ont connu un apogée désormais passé. Ces années folles, les 60s et les 70s, où le monde du capitalisme effréné ne connaissait pas encore de crises. Un monde tout compte fait enchanté destiné à rester une parenthèse. Cette série se veut alors un reportage fidèle et intense, une fenêtre ouverte sur un monde inconnu aux plus et qui a portant marqué notre idée de l’Amérique.

© Hunter BarnesCourtesy of Reel Art Press

Parmi ses sujets, Barnes immortalise notamment Johnny Rulli, Lisa Medford, la première showgirl à s’exhiber entièrement dévêtue, Bobby Martini, bodyguard de Sinatra et de Sylvester Stallone, et puis d’anciens boxeurs, des serveurs et serveuses, des spectacles flamboyants…un album de famille de ceux qui n’ont pas perdu l’esprit originaire, déluré et parfois contesté, de cette ville du divertissement généralisé.

Exposition du 13 septembre au 26 octobre à Londres, à la David Hill Gallery. Acheter le livre sur Reel Art Press.

Source : Reel Art Press

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur