Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

La vie à bord d’une croisière de luxe en images

Samantha Cabrera Friend documente en photos un voyage à bord du bateau de croisière le plus grand au monde et explore ainsi la place des femmes au sein de sa communauté. (Photo d’ouverture : Samantha Cabrera Friend: Maiden Voyage)

Raconter des histoires insolites au féminin

La photographe et écrivaine Samantha Cabrera Friend, basée entre New York et Chicago, a développé une passion pour la narration. Que ce soit à travers la plume ou l’objectif de son appareil, elle raconte des histoires hors du commun, toujours avec une approche entre l’artistique et le documentaire. Ayant commencé à prendre des photos au sein de son lycée, elle s’est très vite intéressée à la thématique particulière de la place des femmes au sein de sa communauté, des impératifs pesant sur elles et la manière dont la féminité est vécue.

Samantha Cabrera Friend: Maiden Voyage
L’incroyable phénomène de la quinceañera cruise

Dans la série Maiden Voyage, la photographe suit le voyage à bord du plus grand bateau de croisière au monde de 6 000 personnes, venues pour célébrer les 15 ans de 40 jeunes filles. Un phénomène tout à fait particulier appelé la quinceañera cruise (la croisière des 15 ans). Samantha avait découvert cette étrange tradition par le livre de Julia Alvarez, Once upon a quinceañera et avait été fascinée par ce bateau colossal, contenant à son intérieur même une réplique fidèle de Central Park.

Samantha Cabrera Friend: Maiden Voyage

« J’ai immédiatement été séduite et impliquée par l’idée qu’un rituel de passage ancré dans les traditions patriarcales puisse se transformer en un moment d’empowerment basé sur la sororité » explique-t-elle à It’s Nice That. 

Si la série se concentre sur le côté luxuriant et festif de cet événement un peu surréaliste, il est néanmoins évident que Samantha a voulu créer un rapport de proximité avec ces jeunes filles et leurs familles, en traduisant une atmosphère spontanée et intimiste. Un monde à part émerge aux yeux de qui regarde, dans un cadre inattendu, laissant la place à des fantaisies cinématographiques.

Source : It’s Nice That 

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur