Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Tout feu, tout flamme

Le feu est un élément compliqué à prendre en photo. Intense, sa luminosité peut en effet « cramer » vos clichés si l’exposition est trop longue. Et comme c’est enfin l’été, c’est l’heure de s’exercer à deux disciplines, les feux d’artifice et les artistes que sont les cracheurs de feu et autres jongleurs de bolas.

…………………………

– Les feux d’artifice –

Ah les feux d’artifice ! Si vous pouvez en prendre cet été, notamment durant le 14 juillet, voici quelques conseils de bases pour capturer de bouquets de lumières en complément à la recette photographique d’Anh spéciale feux d’artifice :

1. La stabilité

Le conseil le plus important est certainement celui de la stabilité : sans trépied ou support stable, vous n’obtiendrez pas de photos dignes de ce nom. En effet, comme les photos de nuit, une longue exposition est nécessaire pour capturer les feux d’artifice.

Pour le choix du trépied, suivez le conseil du Guide d’achat Été 2011 de Lense : éviter les trépieds à 30€. En effet, mettre 30€ dans un trépied avec monté dessus du matos pour un millier d’euros est aberrant et risqué. Au moindre coup de vent et vous pouvez voir votre matériel photographique se retrouver au sol en moins de temps qu’il n’en faut. Je parle de vent mais dans le cadre des photos de feux d’artifice, si vous shootez dans une foule, ce sont les enfants qui pousseront votre appareil à terre si votre ensemble n’est pas assez stable. Donc investissez dans un bon trépied, nous ne le regretterez pas.

Vous pouvez aussi lester votre ensemble trépied / appareil photo pour le rendre plus stable. Certains trépieds possèdent des crochets vous permettant d’accrocher entre les bras votre sac à dos ou un sac rempli de sable ou de riz.

Si vous n’avez pas de trépied, n’hésitez pas à utiliser un surface plane et stable comme le toit d’une voiture ou un bout de murette par exemple. Attention tout de fois à ne pas le faire tomber.

Quand on parle de stabilité, on oublie souvent la question du déclenchement. En effet les feux d’artifice ne pouvant être facilement anticipés, il faudra déclencher au bon moment. De ce fait, si vous appuyez sur votre déclencheur durant une longue pose, et cela même si votre matériel est stable, vous risquez le flou de bougé lié à la manipulation de votre propre appareil. Pour cela, pas de mystère : une bonne télécommande filaire fera l’affaire. Malheureusement, si vous êtes au compact, je ne vois pas d’autres solutions que le retardateur 2 secondes (ou 10) et d’essayer de capturer une explosion. Plus facile à dire qu’à faire.

2. Les réglages

Je vous conseille pour les feux d’artifice les réglages suivants issus de mes derniers shoots :

Mode : Bulb ou M.

Le mode M est préconisé pour faire les réglages ci-dessous. Si vous possédez un mode Bulb, n’hésitez pas à l’utiliser : avec une télécommande, plus besoin de fixer une vitesse d’obturation, c’est en appuyant sur le bouton que vous contrôlez la remontée du miroir (et donc le début de l’exposition). Un second appui sur le bouton de la télécommande permet la descente du miroir, et donc la fin de l’exposition. Simple non ?

Vitesse d’obturation : Entre 2 secondes et 10 secondes

La longue exposition va vous permettre de capturer l’explosion à travers de beaux filés. Si vous voulez capturer plusieurs explosions, optez pour une vitesse d’obturation de 10 secondes et entre chaque explosion, cachez votre objectif avec une carte noire (ou votre main le cas échéant). Cette technique permet la superposition de plusieurs explosions, effet garanti ! Attention à ne pas toucher votre appareil pendant cette manipulation.

Ouverture : Entre f11 et f16

La luminosité d’un feu d’artifice étant intense pendant l’explosion, il faudra fermer pour ne pas « cramer », c’est à dire avoir des zones blanches dont les détails sont absents comme par exemple un ciel tout blanc lorsqu’on prend une photo en été à 12h quand le soleil est au zénith. Fermer permettra aussi d’avoir une zone de netteté plus étendu.

Sensibilité : 100

Pas besoin de monter en sensibilité, au risque de « bruiter » vos photos.

Mise au Point : MAP à l’infini … en général

Généralement, faites la mise au point à l’infini pour avoir vos explosions nettes. Petite exception si votre feu d’artifice n’est pas votre sujet principal et que vous décidez d’inclure par exemple un premier plan où la mise au point sera faite.

Image: CC orihashi

Si vous prenez des photos avec un compact dénué de mode manuel, je vous conseille de prendre le mode Scène Nuit ou le mode Feux d’artifice s’il existe, mais attention : pensez à désactiver le flash !

3. Cadrage

N’hésitez pas à inclure un premier plan à vos compositions, à chercher par exemple la réflexion des explosions sur un cours d’eau. Le grand angle est souvent conseillé mais essayer justement de varier les focales et prises de vue. Un téléobjectif pourra par exemple prendre un détail d’explosion. Ou de prendre un feu d’artifice d’un point de vue plus éloigné.

Si vous pouvez, évitez la foule (voir point 1 sur la stabilité), et trouvez un bon petit coin où poser votre appareil !

…………………………

– Les cracheurs de feu et autres bolas enflammés –

Autre thème un peu complexe à maitriser, les cracheurs de feu et autres jongleurs de flammes sont de bons exercices. Pour les cracheurs de feu, la difficulté vient notamment du fait que la boule de feu est extrêmement rapide. Contrairement aux photos de feu d’artifice, pas besoin de trépied, ici tout est question d’anticipation et de déclenchement.

1. Réglages

Voici mes réglages de base pour prendre de belles flammes (qui a dit Yoga Flame dans la salle ?) :

Mode : M

Vitesse d’obturation : Entre 1/400 et 1/600

Comme dit précédemment, la boule de feu « crachée » par l’artiste est extrêmement rapide. Il faut donc une vitesse d’obturation assez élevée. Et liée à l’ouverture, de ne pas surexposer quand la boule de feu sera prise en photo.

Ouverture : Entre f5,6 et f8

Ici, le sujet est la flamme, donc on ferme un minimum pour avoir un maximum de détail, et pour ne pas cramer la boule de feu.

Sensibilité : Entre 100 et 200

La boule de feu étant très intense, pas besoin d’aller plus haut en terme de sensibilité, au risque comme pour les feux d’artifice, d’avoir rapidement du bruit sur vos photos.

2. Cadrage et … sécurité

Essayer de varier les angles, de capturer des reflets. Attention par contre : ici il y a des réels risques de brûlures donc ne mettez pas votre vie en danger en vous approchant trop près des artistes. Mieux vaut donc privilégiez un minium de focale pour avoir un peu de recul, et donc de sécurité.

J’ai parlé des photos de cracheurs de flamme mais il est intéressant notamment de prendre par exemple des bolas enflammés en plein mouvement. Ici, le plus intéressant c’est de réaliser une longue pose au trépied pour capturer le mouvement et la trace de feu imperceptible à l’œil nu. Souvent, on obtient de très belles surprises !

Image: CC Julien / Sottolestelle

…………………………

Vous voilà prêts à prendre des photos de feux d’artifice, voire même des photos de boules de feu. Je rajouterais en conclusion qu’on parle ici de feu, mais le principe des photos d’orage, et donc d’éclair, est exactement la même chose que les photos de feux d’artifice : nous prenons finalement en photos des éclairs de feu dans le ciel.

Cet été, le Feu c’est la vie ! (dicton de Lensers) (RIP Fontainebleau)

N’hésitez pas à nous rajouter, dans les commentaires, vos conseils et autres spots, notamment pour le 14 juillet.

P.S : Vous noterez que (ne pas) cramer sa photo quand on parle de feu est un joli jeu de mot au passage.

commentaires

Ajouter le vôtre
Il y a 8 ans et 10 mois

Oh my word. That all looks amazing. And everyone is right – you look wonderful!

Il y a 10 ans et 4 mois

Merci pour ces informations que je mettrais en pratique,MERCI.

Avatar par défaut
ond
Il y a 11 ans et 1 mois

… vais tester ça ce soir 😉

[…] Tout feu, tout flamme – Lense.fr. […]

Il y a 11 ans et 1 mois

Merci pour vos commentaires sur l’article et sur mes photos de cracheurs de feu ! Hâte de voir vos photos pour la WEC du coup !

Il y a 11 ans et 1 mois

chouette tuto, je vais justement voir un feu d’artifice ce soir, je vais tester ces réglages !

Il y a 11 ans et 1 mois

Merci pour ces conseils ! Ils vont être d’une grande utilité à une grande partie de la communauté je pense !

Il y a 11 ans et 1 mois

[…] Tout feu, tout flamme […]

Il y a 11 ans et 1 mois

Magnifiques celles des cracheurs de feu …

Il y a 11 ans et 1 mois

merci pour tous ces conseils et les photos des cracheurs de feu sont superbes.

Il y a 11 ans et 1 mois

Un bon tuto! Merci!

[…] et liens que j’ai sélectionné pour vous entre le 21/06/2011 et le 22/06/2011Tout feu, tout flammeLe feu est un élément compliqué à prendre en photo. Intense, sa […]

Il y a 11 ans et 1 mois

merci pour les tips !

Il y a 11 ans et 1 mois

Niquel les conseils ^^

Il y a 11 ans et 1 mois

Belles photos… et tips à tester.

Il y a 11 ans et 1 mois

Merci pour ces conseils avisés 😉

Il y a 11 ans et 1 mois

Tuto qui va être très très très utile. 🙂

Il y a 11 ans et 1 mois

Merci pour ces conseils !! Cette photo du cracheur est splendide !!

Il y a 11 ans et 1 mois

Ce tuto va m’être utile ! Merci !

Il y a 11 ans et 1 mois

Merci pour le#proTip. et superbes photos, particulièrement le premier cracheur de feu et le bolas!

Il y a 11 ans et 1 mois

merci pour tous ces conseils et ces belles photos.

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser