Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Leica Q2 : un compact expert 24×36 de 47,3 Mpx

Rare représentant de l’espèce des compacts experts à grand capteur, le Leica Q2 souhaite marier classicisme et modernité. S’il est bien évidemment encore plus onéreux que son prédécesseur, il s’arme aussi de nouveaux arguments : un boîtier tropicalisé, un nouveau viseur Oled, un capteur plein format de 47,3 Mpx, et la captation vidéo 4K.

En milieu d’année 2015, Leica frappait un grand coup en annonçant le Q (Typ 116), un compact expert s’inspirant du design de la série M et s’opposant alors au Sony RX1 – tout premier appareil compact à s’équiper d’un capteur 24×36. Le constructeur germanique dévoilait alors un boîtier séduisant sur de nombreux aspects : bénéficiant du caractère minimaliste des plus prestigieux appareils de la marque, le Leica Q (Typ 116) parvenait néanmoins à faire preuve de modernité. Quatre années plus tard, le Q2 reprend les lignes de son prédécesseur mais renouvelle quelques uns des éléments clés de sa fiche technique.

Capteur CMOS 24×36 de 47,3 Mpx et objectif Leica Summilux 28 mm f/1,7 ASPH

L’une des principales nouveautés du Leica Q2 réside bien entendu dans l’adoption d’un capteur CMOS 24×36 d’une définition de 47,3 Mpx effectifs (au lieu de 24,2 Mpx pour le Q). Le Panasonic S1R disposant d’une définition identique, il y a fort à parier que les deux appareils s’équipent d’un modèle de capteur similaire. En sus d’un nombre de pixels impressionnant et d’une plage de sensibilité s’étendant de 50 à 50 000 ISO, ce capteur proposerait – selon Leica – une dynamique équivalente à 13 IL.

Associé à ce capteur, on retrouve l’objectif qui équipait déjà le Leica Q (Typ 116) : le Summilux 28 mm f/1,7 ASPH. Conçu à partir d’une formule rassemblant 11 lentilles (dont 3 asphériques) réparties en 9 groupes, celui-ci autorise la mise au point à une distance minimale de 17 cm. Il bénéficie toujours d’un système autofocus et d’une stabilisation optique qui peut se révéler bienvenue en situation de basse luminosité. Si sa distance focale fixe le rend peu adapté à des pratiques photographiques telles que le portrait, Leica propose un zoom numérique résultant en un recadrage automatique des fichiers JPEG. Le capteur de 47,3 Mpx dont s’équipe le Q2 autorise ainsi la capture de photos disposant d’angles de champ équivalents à des objectifs 35 mm, 50 mm et 75 mm, avec des définitions respectives de 30 Mpx, 14,7 Mpx et 6,6 Mpx.

Vidéo UHD, nouveau viseur Oled et écran tactile

Le processeur de traitement des données qui intègre le Q2 autoriserait non seulement des prises de vues en rafale à 10 i/s, mais octroie surtout aux vidéastes l’accès à des modes de captation 4K (4 096 x 2 160 px) à une cadence de 24 i/s et UHD (3 840 x 2 160 px) à 24 ou 30 i/s. En Full HD (1 920 x 1 080 px), il est possible de filmer à 24, 30, 60 ou 120 i/s. Si le Q2 ne se destine pas à une clientèle de cinéastes professionnels – il est notamment dénué de prise micro et de prise casque –, ce compact expert se révèle cependant plutôt bien armé pour délivrer des vidéos en haute définition – qui viendront par exemple compléter un reportage photo.

Le compact expert Leica n’hérite pas du système de visée télémétrique des appareils de la gamme M mais dispose, à la place, d’un viseur électronique. Si sa définition de 3 680 000 de points reste identique à celle du viseur du Q (Typ 116), le Q2 marque le passage de la technologie LCD à la technologie Oled, ce qui devrait assurer un affichage de meilleure qualité. Ce nouveau viseur au format 4/3 permet une couverture de 100 % du champ photographié.

Selon les caractéristiques avancées par la fiche technique du Q2, l’écran tactile de son prédécesseur serait reconduit. Disposant d’une diagonale de 3″ (environ 7,62 cm) et d’une définition de 1 040 000 points, celui-ci ne s’était malheureusement pas illustré par sa qualité, du fait de son manque de lisibilité en extérieur et de son caractère non orientable. Espérons néanmoins que l’interface du Q2 ait été repensée de façon à pleinement utiliser le potentiel de la dalle tactile.

Ergonomie, design et fonctionnalités

D’une extrême sobriété, le design du Q (Typ 116) a été repris pour le Q2. Ce dernier dispose ainsi de dimensions et d’un poids sensiblement similaires à ceux de son prédécesseur : 130 x 91,9 x 80 mm et 718 g (avec batterie). Contrairement au premier compact 24×36 de la marque, le nouveau boîtier se montre néanmoins résistant à la poussière et aux projections d’eau.

Histoire de pousser le minimalisme encore plus loin, le Q2 se paye de plus le luxe de se débarrasser de quelques commandes physiques. Sur sa partie supérieure, on trouve ainsi un déclencheur paré d’une couronne pour la mise sous tension, un barillet de sélection du temps d’exposition, une molette de réglage et une griffe porte-accessoire. Outre un repose-pouce bien dessiné, le dos de l’appareil comporte un trèfle de sélection complété d’un bouton central, trois boutons adjacents à l’écran (dont une touche FN personnalisable), une commande de correction de la dioptrie, ainsi qu’une touche autorisant l’affichage en surimpression des cadres correspondant aux angles de champ d’objectifs 35 mm, 50 mm et 75 mm.

Le tour du propriétaire ne serait pas complet ci nous n’évoquions pas les caractéristiques physiques de l’objectif Summilux 28 mm f/1,7 ASPH. Constituant l’une des pièces les plus impressionnantes de l’appareil, celui-ci dispose d’une bague de diaphragme et d’une bague de mise au point manuelle, mais également d’une troisième bague permettant de jongler entre une plage de distances de mise au point classique (de 30 cm à l’infini) et une position Macro (de 17 cm à 30 cm).

Si aucune information n’est donnée concernant l’autonomie du Q2, celui est compatible avec les batteries BP-SCL4 (1860 mAh), soit le même modèle que le Leica SL. Notons enfin que le Q2 bénéficie du Bluetooth et du Wi-Fi, technologies qui permettent notamment l’utilisation de Leica Fotos, application pour smartphones (Android et iOS) autorisant la capture connectée ainsi que la retouche et le partage des images.

Un prix plus élevé que son prédécesseur

Le Leica Q2 est d’ores et déjà disponible pour la bagatelle de 4 790 €… soit 800 € de plus que le Q (Typ 116) lors de sa sortie. S’il est sensé principalement se destiner aux photographes de reportage et de rue, cet appareil s’adresse donc en réalité aux portefeuilles les mieux fournis.

Du côté de la concurrence, rappelons l’existence du Fujifilm X100F et du Ricoh GR III, boîtiers tous deux dotés d’un capteur APS-C mais néanmoins extrêmement capables. Non renouvelée depuis l’annonce du RX1R Mark II en fin d’année 2015, la gamme Sony RX est pour sa part toujours dans l’attente d’un successeur.

Source : Leica

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur