Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Profoto accuse Godox de violation de brevet concernant le flash A1

Comme on pouvait s’y attendre, le lancement du clone du flash Profoto A1, le Godox V1, n’a pas vraiment plu à Profoto. La marque accuse Godox d’infraction à ses brevets concernant le design.

Godox avait fait sensation lors du dernier Photokina, en présentant son prototype d’un nouveau flash presque similaire en tout point au Profoto A1. Le concept, un flash cobra avec une tête ronde, avec batterie rechargeable, et des modificateurs qui peuvent se fixer magnétiquement, a été très bien accueilli lors de sa sortie.

Mais l’arrivée du Godox V1 en pré-commande il y a une semaine sous la marque Flashpoint, et au quart du prix du Profoto A1, a assez logiquement déclenché la réaction de Profoto.

Profoto A1 vs Godox V1 : beaucoup trop de similitudes

Les deux flashs sont extrêmement similaires, au point que le Godox V1 a été tout de suite considéré comme un clone économique du Profoto A1.

On retrouve en effet les points communs suivants :

  • Design avec tête arrondie
  • Lentille de Fresnel
  • Batterie rechargeable
  • Temps de recyclage rapide
  • Fixation magnétique des modificateurs
  • Lampe pilote LED

Pour une comparaison plus complète des deux flashs, nous vous renvoyions vers cet article, qui en détaille les spécifications.

Trop identique pour que Profoto laisse faire

Si les professionnels les plus exigeants n’ont peut-être pas l’intention de faire confiance à Godox, pour la plupart des utilisateurs, même professionnels, un Godox V1 est particulièrement attractif.

Nous évoquions ici-même le fait que Profoto ne devrait pas rester les bras croisés devant cette solution très inspirée de Profoto.

La marque explique avoir tenté de dissuader Godox de lancer ce produit, mais elle passe maintenant à la vitesse supérieure.

L’angle d’attaque de Profoto

Profoto, considérant qu’une copie aussi flagrante est une première, a donc décidé d’attaquer sous l’angle du design, pour lequel la marque a déposé un de ses 7 brevets.

Profoto explique qu’il est rare d’avoir vu une copie aussi flagrante d’un produit. La marque explique aussi que 10% des revenus des ventes servent à financer les 4 années de recherche et développement qui ont été nécessaires.

Profoto a donc l’intention d’empêcher l’arrivée sur le marché du Godox A1. Et la marque menace à demi-mots, expliquant que si le Godox A1 arrivait sur le marché, d’autres acteurs seraient malheureusement pris dans cette dispute. Revendeurs, importateurs et même propriétaires risqueraient ainsi des poursuites.

Godox pourrait choisir un angle de défense consistant à dire que la marque a déjà développé des flashs portables à tête arrondie, comme le Wistro AD200. Mais il sera difficile de plaider la coïncidence.

Reste maintenant à savoir si Godox va se retirer du marché, si Profoto arrivera à obtenir l’interdiction ou la suspension de la vente.

En tout cas, Profoto prend au sérieux les risques de copies chinoises, et a donc décidé d’ouvrir un bureau en Chine pour pouvoir à l’avenir surveiller ce phénomène.

Au final, la bonne affaire pour les photographes qui espéraient pouvoir acheter le Godox V1 semble s’éloigner. A priori pour l’instant, l’accessoire Godox S-R1, qui permet de « transformer » un flash cobra traditionnel en flash à tête arrondie n’est pas concerné par ces brevets. 

Source : Fotosidan 

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur