Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Tuto : tout comprendre sur la composition et le cadrage !

Que vous soyez débutant ou photographe confirmé, vous savez qu’en grande partie, la qualité d’une photographie dépend de sa composition. Règle des tiers ou encore nombre d’or, voici tout ce que vous avez toujours désiré savoir sur la composition et le cadrage !


…………………………

Andrew Price vient de publier une vidéo qui explique parfaitement et simplement la composition. Que ce soit pour la photo, le graphisme ou encore le cinéma, il décortique en moins de 30 minutes et avec précision les mécaniques qui font la force d’une image.
La vidéo est en anglais, cependant elle est très clair. Mais si vous désirez prolonger l’expérience et ce en français, vous trouverez plus bas, deux excellents articles publiés précédemment par des amis Lenseurs.
Préparez-vous à comprendre tous les secrets de la composition !

…………………………

 

Tips : One “third” to rule them all par Jerka

Il y a quelques semaines dans la section « Tips », on présentait l’intérêt de la mise-au-point à mi-course notamment pour le cadrage. Il n’y existe pas de règle absolue pour cadrer une photo. Néanmoins, la « règle des tiers » ( ou rule of thirds) permet -en général- d’obtenir des photos bien équilibrées.

La règle des tiers est simple et très connue des photographes. Imaginez deux lignes verticales et autant de lignes horizontales qui viennent quadriller votre capteur de manière égale. Puis cadrez la photo de manière à placer les éléments de force sur  sur une des lignes ou à l’intersection de plusieurs lignes. Il se peut que votre appareil vous propose d’afficher ce quadrillage sur votre viseur ou votre écran. Attention toutefois, il se peut que le quadrillage ne divise pas le viseur en tiers.

Sans rentrer dans les détails plus techniques, cette règle est basée sur la règle du nombre d’or. Elle a été créée par les romains et utilisée notamment en architecture comme en peinture pour la composition. Généralement, elle permet une meilleure lecture de la photo en proposant une dissymétrie qui est agréable à l’oeil. Ainsi, pour un paysage tel qu’un bord de mer, il est déconseillé de placer l’horizon au milieu de la photo mais au contraire, de le placer sur le 1er ou le 2ème tiers.


Cette règle peut également s’appliquer au portrait. Plutôt que de centrer la photo sur les yeux, ce qui a pour effet de laisser du « vide » au dessus de la tête, centrer la photo sur le cou, de sorte à ce que les yeux se retrouvent sur une ligne voire aux intersections de ces lignes.

Parfois, un cadrage moitié/moitié sera plus adapté à la photo. La règle des tiers est plus un guide ou une base pour la composition.  Je finirai cette rapide introduction à la règle des tiers en rappelant que les règles sont évidemment faites pour être transgressées.

Edit : Merci à Silphi pour le portrait

…………………………

L’Art et la manière de composer par David Heang (http://www.heang.fr/)

Aujourd’hui, éclairons-nous avec un angle nouveau le B.A BA de la Photo: la Composition.

Pour travailler la composition et la gestion de la lumière dans nos œuvres photographiques, on pense souvent travail d’autres photographes en référence. Mais je trouve qu’il y a bien d’autres sources d’inspirations pour nous, photographe en herbe: la peinture ou le cinéma par exemple, par extension à tout type d’art.
Le but ici n’est pas de vous réapprendre à composer (vous pouvez revoir l’article de Jerka sur la composition pour rappel) mais de voir qu’on peut apprendre en dehors du carcan de la photographie. Voyons ensemble le décryptage de quelques « classiques »…

Niveau : Tous niveaux

…………………………

– La peinture ou l’art qui a inspiré la photo –

Ce qui faut savoir, c’est que nombres de règles de composition sont issues du nombre d’or, dont je vous épargnerais les détails mathématiques. Ce dernier considéré comme une « base » pour les artistes, qui l’utilisent dans de nombreuses œuvres. A travers ce nombre d’or découlent d’ailleurs nos règles de composition photographique dites « des trois tiers » :

Une application du nombre d’or

Mais la photographie n’emprunte pas que des règles à la peinture. En effet, on notera par exemple que les diptyques et autres triptyques (œuvres composées de deux ou trois panneaux), parfois utilisés en photo, ont bien pour origine la peinture.

Prenons deux exemples de peintures :

Sur la célèbre Laitière de Vermeer, on note l’importance de la gestion de la lumière. En effet ici la fenêtre est la seule source de lumière, provenant de l’extrémité gauche et éclairant la laitière ainsi que le mur du fond. La lumière mets en valeur le sujet ainsi que différents éléments de nature morte.

Au niveau composition, on notera que les éléments sont également sur des point chauds de la règle des tiers, ce qui met en valeur le sujet, ainsi que le pot de lait. On notera également en terme de composition la complémentarité des couleurs présentes sur la peinture, avec la coiffe de la laitière qui se marie avec le fond de la pièce, son haut avec les différents éléments de nature morte comme le pot, le pain ou encore le panier, un camaïeu bleu qui se complète avec le ton froid de la nappe verte et du torchon et enfin le bas de la robe rouge qui s’associe avec le bas de l’image, le sol et la boite en bois.

Au XIXe siècle, la peinture et son courant Réaliste sont en concurrence avec un nouvel art en plein essor : je vous le donne en mille, il s’agit de la Photographie. Certains peintres vont donc s’essayer à voir les choses différemment, en mettant en avant notamment les phénomène que l’on peut ressentir, les impressions sur les choses de tous les jours : il s’agit de l’impressionnisme.

On verra notamment d’excellentes peintures mettant l’accent sur la gestion de la lumière, avec des contre jours par exemple. Dans le cas de La Femme à l’Ombrelle de Monet (ci-dessus), la source lumineuse provient du ciel, et en contre jour. Les personnages respectent également la règle des trois tiers avec la femme et l’enfant mis en avant. On notera d’ailleurs que l’accent est mis sur le ciel avec une répartition deux tiers de ciel – un tiers de sol.

Le point de vue est en contre plongé (vue pris d’en bas, à l’inverse de plongé où la prise de vue est faite d’en haut), renforçant la présence des sujets. On a également l’impression (d’où ce courant d’impressionnistes) que chaque brin d’herbe, chaque fleur vibrent au gré du vent, et qu’on a la sensation que Monet a demandé au sujet de se retourner et à capturer cet instant avec son pinceau.

…………………………

– Le cinéma ou la photographie animée –

Comme vu dans l’article sur les formats, la photographie moderne emprunte ses origines du cinéma (vous savez, l’histoire des films 35mm utilisés au cinéma, dérivés par Leica en photo). Mais inversement, le cinéma est basé sur la Photo. En effet, pour rester synthétique, le cinéma n’est qu’une succession de prises de vue. Cadreurs et éclairagistes participent à la mise en scène et la prise de vue, comme dans la photographie.

Prenons par exemple cette image issue de Citizen Kane, d’Orson Welles. Notez comme la prise de vue est bien composée avec au premier plan et mis en avant à travers un beau contre jour réalisée grâce aux deux fenêtres au fond de la scène sur l’acteur pointant son doigt accusateur. Le visage du deuxième acteur est visible grâce à la lampe et dont la lumière est réfléchie par le bureau.

Dans un registre plus récent, vous avez certainement entendu parler de The Tree of Life, de Terrence Malick, qui vient de recevoir la Palme d’Or à l’édition 2011 du Festival de Cannes. Film polémique, mais magnifique d’un point de vue photographique. Chaque plan est magnifié par les conditions de prises de vue (Malick aime tourner pendant les Golden Hours ou les Blue Hours). Le réalisateur est d’ailleurs friand de contre plongées, vous en verrez très souvent dans ses films. Ci dessous des images de The Tree of Life et de La Ligne Rouge, deux cas d’école d’un point de vue graphique et visuel.

Bien entendu, tout est une question de goût, mais il est vrai qu’un bon film, c’est aussi une belle direction photographique avec des plans et des lumières bien gérées. Et donc un plaisir purement visuel.

Avec l’arrivée des images de synthèse (CGI pour les intimes), les règles de composition restent, mais l’imagination devient alors sans limite. N’hésitez pas également à vous en inspirer pour vos photos.

…………………………

Comme vous avez pu le voir à travers ces quelques exemples, la Photographie hérite des Arts en terme de composition, et inversement, transmet aux arts « nouveaux » comme le cinéma ses cadrages et sa gestion de la lumière. Les Arts visuels sont ainsi plus liés que jamais, alors n’hésitez pas à enrichir votre regard avec d’autres disciplines comme la Peinture, la Sculpture ou le Cinéma: vos yeux de photographes vous remercieront.

N’hésitez pas à compléter cet article de vos commentaires, astuces et expériences personnelles !

…………………………

David Heang (http://www.heang.fr/)

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 3 ans

On se rend pas compte de l’importance de tout ces éléments à prendre en compte. Mais au final tout ceci influence énormément sur le ressenti.

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser