Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Rugby, 6 joueurs français dans une campagne Apple « Photographié avec l’iPhone »

La coupe du monde de rugby 2023 se tient en France et débutera le 8 septembre avec le match France – Nouvelle-Zélande. En amont de l’événement, Apple a confié au photographe Jacob Stuton la mission de photographier 6 joueurs de l’équipe de France. Cyril Baille, Antoine Dupont, Gaël Fikou, Julien Marchand, Charles Ollivon et Cameron Woki ont joué le jeu ! (Photo d’ouverture : Antoine Dupont – © Jacob Stutton / Apple)

En attendant la finale de la coupe de monde de rugby 2023 qui aura lieu le 28 octobre, soit près de deux mois après le début de la compétition. Apple continue de jouer ses campagnes « Photographié avec l’iPhone ». Lancées en 2014 pour mettre en avant les capacités photo de l’iPhone, leurs succès poussent la marque à les renouveler chaque année en adoptant des thématiques originales ou collées à l’actualité.

A noter aussi, l’existence d’un concours international de photos prises avec les smartphones d’Apple : les IPPA (IPPAWARDS pour iPhone Photography Awards).

Antoine Dupont – © Jacob Stutton / Apple

Cette nouvelle campagne s’appuie donc l’actualité : le rugby. Commandité par Apple, le photographe anglais Jacob Stutton a photographié 6 joueurs emblématiques de l’équipe de France : Cyril Baille, Antoine Dupont, Gaël Fickou, Julien Marchand, Charles Ollivon et Cameron Woki. Le résultat de ces séances sera exposé dès le 29 juillet à Paris, et à travers toute la France ( Bordeaux, Toulon, Toulouse, Montpellier, Clermont-Ferrand, Lyon) jusqu’au 8 septembre.

Cyril Baille – © Jacob Stutton / Apple
Antoine Dupont – © Jacob Stutton / Apple
Gaël Fickou – © Jacob Stutton / Apple
Julien Marchand – © Jacob Stutton / Apple
Charles Ollivon – © Jacob Stutton / Apple
Cameron Woki – © Jacob Stutton / Apple

L’idée était de saisir toute l’énergie de ce sport avec des images des athlètes en action, le tout lors d’une séance de photo réalisée en studio.

Entretien

Nous avons pu poser quelques questions à Jacob Stutton sur sa méthode de travail et les coulisses de cette campagne.

Quelles sont les particularités d’une séance de photos réalisée avec un iPhone par rapport à l’utilisation d’un appareil photo « classique » ?

J’ai abordé la séance de la même manière que je le ferais pour n’importe quelle séance en studio. La seule différence majeure était que j’utiliserais normalement un flash au lieu de l’éclairage continu pour un sujet comme celui-ci.

Quel a été votre équipement pour réaliser cette série de photos ?

Nous avons capturé les images dans un studio à Paris. Nous avons utilisé des lumières continues assez puissantes pour figer le mouvement. Nous avons construit un mini-terrain en gazon synthétique pour que les joueurs puissent se déplacer en toute sécurité avec leurs crampons. Les joueurs ont été photographiés contre un fond cyclo blanc.

Quelles étaient les directives pour cette série de photos ? Comment avez-vous travaillé pour les respecter ?

Le cahier des charges était de capturer le rugby d’une manière jamais vue auparavant. L’équipe de Media Arts Lab avait déjà effectué un travail considérable sur le projet avant que je n’arrive. Ils avaient une intention précise pour chaque image. L’idée était de mettre en valeur la qualité distinctive de chaque joueur sur le terrain, que ce soit la vitesse, les changements rapides de direction ou les redoutables percussions. Je voulais rendre les joueurs iconiques et puissants.

Combien de temps avez-vous eu pour réaliser les prises de vue ?

J’ai eu environ 2 heures avec chaque joueur pour capturer les photos et quelques clips vidéo.

Y a-t-il eu un post-traitement ? Si oui, lequel et avec quel logiciel ?

Les joueurs ont été détourés en post-production pour apparaître sur un fond blanc propre. Cela a été réalisé avec Photoshop.

En fin de compte, quels sont, selon vous, les avantages de la prise de vue avec un iPhone ? Les inconvénients ?

Le principal avantage de la prise de vue avec un iPhone est sa taille et sa légèreté. Ces deux points vous permettent de le positionner rapidement et avec un équipement minimal où bon vous semble. Cela était particulièrement remarquable lors de la capture des clips vidéo. Nous avons pu créer des mouvements de caméra vraiment dynamiques qui nécessiteraient normalement une grande quantité de matériel et de temps. Le téléphone est si léger que nous avons pu utiliser des structures légères beaucoup plus simples.
Cela étant dit, il faut un peu de pratique pour s’habituer à la prise de vue sur iPhone. J’admet que je suis très habitué à un système d’appareil photo particulier, avec mes repères et mes habitudes. Mais dans l’ensemble, l’iPhone s’est révélé un excellent outil.

Avez-vous rencontré des défis particuliers lors de vos séances de prise de vue ?

La partie la plus difficile lors de la capture de mouvements avec des athlètes d’élite est de capturer rapidement et avec une intensité élevée ce dont vous avez besoin du talent. La planification de chaque prise de vue est essentielle, et nous avons dû travailler dur pour nous assurer que tout était prêt et répété avant l’arrivée des joueurs sur le plateau. »

Les coulisses du shooting

 

In situ à Paris

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 7 mois et 2 semaines

[…] grand dans les rues de Paris. Des photos réalisées à l’aide d’un smartphone par Jacob Sutton. • Avis aux habitués du Jeu de Paume : les horaires changent les jours de match.   […]

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser