Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Canon : une nouvelle stratégie axée sur les professionnels

Alors qu’il s’attend à une baisse de 50% des ventes d’appareils photo numériques sur 2 ans, Canon annonce par l’intermédiaire de son président vouloir recentrer son offre sur le secteur professionnel.

Canon vient de confirmer lors d’une interview donnée au magazine japonais Nikkei que la marque va se tourner de plus en plus vers le marché professionnel. La marque pourrait donc abandonner le marché grand public.

Comme toute entreprise, Canon a besoin de croissance. Un quart des revenus de Canon viennent du secteur des systèmes d’imagerie. Et ce n’est pas les ventes d’appareils photo numériques qui vont soutenir cette croissance. En effet, le président de Canon a expliqué à Nikkei que chaque année, les ventes baissent de 10%. Cela pourrait même s’accélérer, avec une baisse de 50% attendue sur deux ans. Face à cette réalité, Canon s’organise, et compte se tourner vers le marché professionnel.

Les ventes d’hybrides cannibalisent les ventes de reflex

Si Canon a investi dans l’hybride plein format, avec un Canon Eos R qui rencontre un vrai succès, et des rumeurs annonçant l’arrivée d’un Canon Eos RP (P pour pro ?), cela ne signifie pas que le marché est pour autant florissant.

Selon le président de Canon, Fuji Mitarai, interviewé par Nikkei, ces ventes cannibalisent en réalité les ventes de reflex. C’est d’ailleurs certainement cette analyse qui a amené Canon comme Nikon à repousser au plus tard possible leur arrivée sur le marché des hybrides.

L’hybride n’est donc pas une nouvelle opportunité de croissance, mais une manière de rester un des leaders du marché de l’appareil à optiques interchangeables.

Aujourd’hui, le marché des appareils photo numériques représente 10 millions d’unités, dont 5 à 6 millions d’appareils à destination des professionnels. C’est ce public qui devrait rester le seul consommateur d’appareils numériques à relativement court terme.

Comme l’a démontrée la stratégie hybride de Canon, l’entreprise reste ambitieuse dans ce domaine.

Le smartphone, appareil préféré du grand public

Comme le constate le président de Canon, le smartphone est en effet devenu depuis quelques années l’appareil photo de référence pour le grand public. Il est aussi de plus en plus performant.

Aujourd’hui, l’argument marketing principal pour vendre un smartphone est son appareil photo. Et force est de constater que les progrès réalisés ces dernières années en font une solution idéale pour la plupart des besoins photographiques de la plupart des utilisateurs. Toujours dans la poche, simple d’utilisation, adapté au partage sur les réseaux sociaux, il a gagné la bataille de la photographie du quotidien.

Focalisation sur le marché professionnel

Canon compte donc se focaliser sur le marché professionnel. Cela inclut évidemment les appareils haut de gamme, conçu pour les plus passionnés, ou pour les professionnels. Le fait de se focaliser sur les appareils hybrides plein format en atteste. Ce marché de 5 à 6 millions de ventes annuelles reste donc une priorité pour Canon, qui cherche donc avec ses hybrides et ses reflex haut de gamme à prendre un maximum de parts de ce marché.

Mais Canon investit aussi dans d’autres domaines photographiques. La marque s’intéresse de près aux applications industrielles, comme la surveillance et le domaine médical. Dans ces domaines, la croissance des besoins photographiques est réelle, et Canon compte donc s’y investir de plus en plus. Cet intérêt pour ces marchés n’est pas nouveau. Il y a 6 ans déjà, Canon annonçait un capteur spécialement conçu pour des applications de sécurité, avec d’impressionnantes capacités en basse lumière. Mais la stratégie de Canon est de s’investir désormais encore plus dans ces secteurs porteurs que sont la production d’optiques, capteurs et solutions photographiques.

Ce que cela implique pour professionnels et passionnés

Si la stratégie de Canon vise les plus passionnés et les professionnels en photographie, ces derniers n’ont donc pas trop à s’inquiéter normalement. Non seulement l’arrivée d’hybrides haut de gamme était très attendu, mais les reflex professionnels massifs, avec leur ergonomie et solidité à toute épreuve, devraient continuer à avoir toute leur place dans l’offre Canon.

On peut aussi espérer que Canon profitera du passage à l’hybride pour emprunter à la concurrence son dynamisme en termes d’innovations, de nouveautés, et de mises à jour. C’est ce que semble désormais faire Nikon avec sa gamme concurrente directe Nikon Z, et l’annonce de mises à jour importantes à venir.

Mais la nouvelle politique de groupe risque aussi de signifier une focalisation exclusive sur le matériel haut de gamme, et les prix qui vont avec. On a pu constater par exemple la qualité des nouveaux objectifs en monture RF, mais aussi des prix élevés, comme c’est aussi le cas chez les concurrents.

La monture RF était pourtant théoriquement censée permettre de réaliser des économies à la conception, et donc des optiques moins chères. Mais en s’adressant aux professionnels, les différentes marquent s’adressent aussi à un public pour qui l’achat est avant tout un investissement. Canon peut donc se permettre de vendre très cher cette qualité très prisée des professionnels.

Pour les passionnés, l’avenir est plus incertain. Canon continuera-t-il de proposer des objectifs et boîtiers plus accessibles, et adaptés au budget des passionnés ? Ou la marque laissera-t-elle le marché des objectifs accessibles à des concurrents comme Tamron et Sigma pour ne citer qu’eux ? On peut aussi se questionner sur l’avenir des boîtiers hybrides APS-C de la marque, sous la gamme EOS-M.

Source : Nikkei

commentaire

Ajouter le vôtre

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser
Vous aimez Lense ?
Désactivez votre bloqueur de publicité !

Espace annonceur