Login
Adresse email
Mot de passe
Confirmez votre Mot de passe

Lense

Sigma fp : l’OVNI plein format ultra compact

Lors de la Photokina 2018, Sigma avait promis un boîtier plein format à monture L. Le constructeur japonais tient presque parole, et surprend son monde. Le Sigma fp, puisque c’est son nom, détonne par sa compacité par rapport aux modèles des autres de l’-Alliance L-Mount (Leica S et Lumix S1).

Cologne, 2018, Photokina, Leica, Panasonic et Sigma donne naissance à l’Alliance L-Mount. Un partenariat qui vise à developper et promouvoir un écosystème photo plein format autour de la monture L. Dans la foulée, Sigma annonce le développement d’optiques spécifiques, ainsi que celui d’un boîtier doté d’un capteur plein format Foveon, la technologie maison. Le constructeur vient d’annoncer le Sigma fp, doté en effet d’un capteur plein format et exploitant la monture L. Mais, surprise ! Il ne s’agit pas d’un modèle Foveon. Faut-il donc s’attendre à un second boîtier plein format signé Sigma ?

 

Si la marque veut tenir parole : oui ! Car le fp n’est pas l’appareil promis. Il apparaît cependant comme un vrai OVNI dans le paysage photographique. Mais Sigma est coutumier du fait avec ses Quattro.

Le premier adjectif qui vient à l’esprit pour qualifier le fp : compact ! Avec ses 11,26 x 6,99  x 4,5″ cm pour 370 g, le nouveau boîtier de Sigma est un poids plume par rapport aux mastodontes que sont les Lumix S1 et Leica S. Cela ne va pas sans faire de compromis, le Sigma fp n’intègre pas ni viseur (le constructeur en propose cependant un en accessoire externe), ni obturateur mécanique.

Techniquement, le fp s’architecture autour d’un capteur 24 x 36 CMOS BSI d’une définition de 24,6 millions de pixels (Mpx) sans filtre passa bas avec une plage de sensibilité allant de 100 à 25 600 ISO. L’obturateur électronique descend jusqu’à 1/8 000 s, monte à 30 s, et propose une pose B.  L’AF repose quant à lui sur une détection de contraste exploitant 49 collimateurs. L’enregistrement RAw se fait en 12 ou 14 bits, au format DNG.

La visée et le visionnage s’appuient donc uniquement sur un écran LCD tactile, mais fixe, de 3,1 pouces et d’une définition de 2,1 millions de points.

Le Sigma fp filme en 4K / Ultra HD à 24 images par seconde. Et s’il dispose d’une entrée micro, il n’offre pas de prise casque.

Robustesse et résistance sont au rendez-vous avec une construction utilisant un alliage d’aluminium et 42 joints d’étanchéité.

Prix et disponibilité restent des inconnues.

Source : Sigma

 

 

commentaire

Ajouter le vôtre
Il y a 3 jours et 4 heures

Ce petit boitier hybride me fait penser à mon Canon EOS M100. Certes ce dernier n’est « que » en format APS-C, mais c’est un peu le même principe, ici exacerbé : le plus petit boitier possible autour d’un « grand » capteur.
Mais avec les mêmes limites et l’absence de viseur optique par exemple, ou encore l’absence de molettes de réglages rapides (ouverture, vitesse,…).
24×36 + Sigma = prix beaucoup plus élevé que le M100, mais avec aussi des résultats autrement plus performants j’imagine… et l’avantage d’un parc optique sans comparaison. Quoique, avec la bague d’adaptation, le M100… Mais bon, c’est pas comparable.

Laissez un commentaire

Laissez un commentaire

Devenir Lenser